En route pour Thoiry


Situé dans les Yvelines, au sein du domaine du château de Thoiry le Parc animalier a été créé en 1968 par le comte Antoine de la Panouse. Outre la Réserve africaine, il comporte un parc animalier, ainsi qu’un parc botanique de 126 hectares.

La Réserve africaine

Grand koudou (Tragelaphus strepsiceros)

Springbok (Antidorcas marsupialis)

Sitatunga (Tragelaphus spekii)

Cobe de Lechwe (Kobus leche)

Cobe à croissant (Kobus ellipsiprymnus)

Watusi (Bos primigenius taurus)

Gnou bleu ou Gnou à queue noire (Connochaetes taurinus)

Zèbre de Chapman (Equus quagga antiquorum)

Rhinocéros noir (Diceros bicornis)

Éléphant de savane d’Afrique (Loxodonta africana)

Girafe (Giraffa camelopardalis)

Dromadaire ou chameau d’Arabie (Camelus dromedarius)

Autruche d’Afrique (Struthio camelus)

Héron cendré (Ardea cinerea)

Bernache du Canada (Branta canadensis)

Oie à tête barrée (Anser indicus)

La Réserve nord-américaine

Ours noir (Ursus americanus)

Ours brun (Ursus arctos arctos)

Bison d’Amérique du Nord (Bison bison)

Amanite tue-mouches (Amanita muscaria)Un petit air de « Tintin et L’Etoile mystérieuse », vous ne trouvez pas ?

Le Parc animalier

Suricate (Suricata suricatta)

Tamarin empereur (Saguinus imperator)

Saïmiri commun (Saimiri sciureus)

Serval (Leptailurus serval)

Cygne à cou noir (Cygnus melancoryphus)

Capybara (Hydrochaeris hydrochaeris)

Pinson des arbres (Fringilla coelebs)

L’Arche des Petites Bêtes

Méduse lune (Aurelia aurita)

Caméléon panthère (Furcifer pardalis)

Mantelle dorée de Madagascar (Mantella auriantiaca)

Okopipi (Dendrobates azureus)

Rainette jaguar (Dendrobates leucomelas)

Dendrobate Doré (Dendrobates Auratus)

 

 

à Arthur L. (2008 – 2013)

Jardin d’Agronomie Tropicale


En 1899 un jardin d’essai colonial est créé pour, d’une part, y cultiver des plants de caféiers, de cacaoyers, de vanilliers, de muscadiers, de bananiers afin d’accroître les productions agricoles des colonies et améliorer l’approvisonnement de la France en produits exotiques et, d’autre part, étudier les possibilités d’acclimatation des plantes exotiques sous le climat de la métropole.

En 1907, à l’occasion de l’exposition coloniale, cinq villages sont reconstitués dans l’enceinte du jardin : villages indochinois, malgache, congolais, ferme soudanaise et campement touareg. Des essences tropicales sont également cultivées.

Après la Première Guerre Mondiale, de nombreux monuments aux morts ont été érigés en hommage aux combattants venus des colonies.

Petit à petit, le jardin a été abandonné et la nature a repris ses droits…

Depuis 2003, le Jardin d’Agronomie Tropicale René Dumont, situé en bordure du Bois de Vincennes, fait l’objet de travaux de réhabilitation et a été ouvert au public en 2006.

« Monument aux Cambodgiens et aux Laotiens morts pour la France »

Pavillon de l’Indochine

Serres historiques

Obélisque érigé en hommage à tous les combattants des colonies

« Aux soldats noirs morts pour la France »

Détail d’une serre soudanaise

Une journée au Jardin d’Acclimatation


Le 6 octobre 1860, le Jardin Zoologique d’Acclimatation est  inauguré par Napoléon III, en compagnie de l’impératrice Eugénie.

C’est de la rencontre entre un projet urbanistique et une ambition scientifique que le Jardin Zoologique d’Acclimatation voit le jour.

Il aura fallu à peine quinze mois à l’ingénieur Jean-Charles Alphand, à l’architecte Gabriel Davioud et au paysagiste Jean-Pierre Barillet-Deschamps sous la direction du baron Haussmann, Préfet de la Seine pour achever les travaux.

Le jardin de Séoul

Jardin d’inspiration japonaise

Après ce moment zen, allons dire bonjour aux animaux…

 

Canard Tadorne casarca (Tadorna ferruginea)

 

Bernache du Canada (Branta canadensis)

 

Bretonne pie noir (Bos Taurus)

 

Mouton du Cameroun (Ovis aries)

 

Chèvre naine du Sénégal (Capra hircus senegalensis)

 

Moutons du Suffolk (Ovis aries)

 

Voilà une petite chèvre bien songeuse…

 

Paon bleu (Pavo cristatus) Monsieur

 

Paon bleu (Pavo cristatus) Madame

 

Ara bleu (Ara ararauna)

 

Faisan de Colchide (Phasianus colchicus) Monsieur

 

Faisan de Colchide (Phasianus colchicus) Madame

 

Âne grand noir du Berry (Equus asinus)

 

Guanaco (Lama guanicoe)

 

Canard à collier noir (Callonetta leucophrys)

 

Sur les bords de Marne


La Marne, avec ses 514 km, est la plus longue rivière française. La Marne, qui prend sa source sur le plateau de Langres, à Balesmes-sur-Marne en Haute-Marne, est le principal affluent de la Seine et s’y jette au niveau d’ Alfortville dans le Val-de-Marne.

 

Clématite vigne-blanche (Clematis vitalba)

Automne en Brèche


Le parc de la Brèche a pris ses quartiers d’hiver…

 

Magnolia à grandes fleurs (Magnolia grandiflora)

Le fruit du magnolia

 

Romarin (Rosmarinus officinalis)

 

Aster aromatique (Aster oblongifolius)

 

Sequoia (Sequoiadendron)

 

Epiaire laineuse (Stachys byzantina)

 

Fruit du pommier à fleurs (Malus floribunda)

 

 

 

Hélianthe (Helianthus)